ECOUTE TON COEUR : L'ACCOMPAGNEMENT AU COEUR DE VOS EMOTIONS

 

 

 

 

NEWSLETTER AUTOMNE 2014

Un sage prit la parole et dit :

« Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peut faire. Suis la voix de ton cœur »

 

  Frédéric LENOIR

Bonjour à chacun et chacune d’entre vous,

 Chaque année le mois de  septembre marque la fin des vacances et la rentrée des classes pour nos enfants. Et qui dit rentrée des classes dit changement et nouveau programme.

Alors en ce début d’automne, je vous propose moi aussi un nouveau programme : prendre soin de votre enfant intérieur.

Quel vaste programme !

L’enfant intérieur est cette part de nous qui se manifeste souvent mais que nous n’écoutons pas, ou très rarement.

C’est lui qui se sent seul quand le sentiment de solitude nous envahit.

C’est lui qui souffre quand nous n’écoutons pas ses désirs et que ses besoins ne sont pas satisfaits (besoin de reconnaissance, de justice, d’amour…)

C’est lui qui se sent étouffé quand nous donnons la préférence à nos croyances plutôt qu’à ses appels….

Nous n’avons pas appris à écouter la voix de notre enfant intérieur, la voix de notre Cœur. Et par voie de conséquence nous coupons souvent nos enfants de leurs émotions : au lieu de les laisser s’exprimer, nous les stoppons net :

- un garçon ça ne pleure pas, un garçon c’est fort

- c’est rien, ça va passer

- allez ne pleure plus, sèche tes larmes

- tais toi : ne parle pas pour ne rien dire

Ainsi dès son plus jeune âge l’enfant apprend à réprimer ce qu’il ressent et il imprime en lui toutes ses émotions et les blessures dont elles découlent. Cela va avoir un effet sur la valeur qu’il va se donner et sur les croyances qui vont s’installer.

Exemple :

Un enfant qui n’a jamais été valorisé (tu es vraiment bon à rien, qu’est ce qu’on va faire de toi ?...) va grandir avec un sentiment de dévalorisation et l’adulte va :

- soit accumuler les échecs (de toutes façons je suis bon à rien),

- soit prendre le contre pied et vouloir réussir à tout prix , pour prouver à ses parents qu’ils se sont trompés.

Mais la blessure reste intacte car en lui il y a toujours cet enfant en souffrance. Et s’il réussit sa vie professionnelle, il y a de fortes chances qu’il ait des problèmes dans sa vie affective, et /ou des problèmes de santé, signes de la somatisation du corps indiquant un déséquilibre intérieur.

Car voyez vous la maladie est un signal d’alerte du corps indiquant que nous avons perdu le contact avec cette partie de nous en souffrance et nous devons tenir compte de ce signal, non pas en l’arrêtant mais en l’écoutant. On pourrait prendre la métaphore du camion de pompier qui actionne sa sirène pour aller éteindre un feu. Il nous parait évident que la bonne action n’est pas de débrancher la sirène mais bien de l’écouter et de  laisser passer le camion pour qu’il aille éteindre le feu.

Alors, pour devenir ce que nous sommes vraiment et nous réaliser pleinement, il est essentiel de commencer par s’écouter, écouter la voix de notre cœur et aller guérir cet enfant intérieur…. Pour qu’enfin , comme le dit Christophe André , nous n’oublions plus d’être heureux.

Cette saison je vous propose cette reconnexion à vous-même à travers les ateliers que j’ai mis en place

 Mes plus belles pensées vous accompagnent sur ce chemin….

 Michèle

Ajouter un commentaire